Key West …

La Floride;  le bling bling sur Océan Drive à Miami Beach, le temple de la consommation à Orlando, les alligators dans les Everglades, la conquête de l’Espace depuis Cap Canaveral et… Key West! Key West c’est l’endroit le plus au Sud des États-Unis, la dernière des Key’s Islands à 250 kilomètres de Miami, à 150 seulement de Cuba.  D’après l’écrivain Alison Lurie c’est “là où on va quand on a échoué partout ailleurs”. Il faut traverser les Key’s par l’overseas Highway pour arriver ici, au bout de la route nº1, au kilomètre zéro.

Le “do it like you want” sur Duval Street

Key West 9Sur la rue principale de l’Ile, le dresscode est simple : lunettes de soleil et tongs exigées. Pour le reste, libre à chacun de s’exprimer.  Les terrasses des nombreux bars, avec vue sur la rue, sont des plates-formes d’observation impeccables pour voir se rencontrer Amérique et Caraïbe, springbreakers et rastamen, boutiques de breloques et pubs irlandais.  A toute heure du jour et de la nuit, l’agitation règne sur Duval Street, douce à certains moments, euphorique à d’autres.

Au bout de la rue, à l’extrémité ouest de l’Ile, Mallory Square commence à se réveiller, au fur et à mesure que le jour tombe.  Le coucher du soleil fait affluer tout Key West pendant que chanteurs et artistes de rue prennent possession de la place. Et quand le soleil a disparu à l’horizon, Mallory Square vibre au rythme des cracheurs de feu, jongleurs et diseuses de bonne aventure.

Thank God it’s Friday au Sloppy Joe’s

Key West 4De retour sur Duval Street. Après avoir mangé un burger et bu une Budweiser au Hard Rock Café, direction le Sloppy Joe’s.  Les photos d’Ernest Hemingway accrochées au mur rappellent que ce bar était à l’époque le repère de l’écrivain. Un grand bar en bois fait face à la scène où joue en live un groupe de rock.  Ici, on rencontre des joueurs de football américain, des motards en weekend-end, des étudiants en Springbreak,… tous présents dans le même esprit : vivre Key West jusqu’au bout de la nuit! Oui, c’est définitivement ici qu’on va passer la soirée!

Célébrer la Conch Republic à Bahama Village

Key West 1Les lendemains matin sont très tranquilles à Key West. En terrasse on prend le brunch, le réveil se fait en douceur après une courte nuit.  Laissons Duval Street récupérer et laissons nous emporter par le cœur de Key West.  Autrefois district caribéen de l’île, Bahama village a conservé les maisons en bois colorées et la quiétude des villages antillais.

En 1982, les Douanes et Frontières des États-Unis installent un barrage à l’entrée des Key’s afin d’instaurer une taxe touristique et de contrôler les allées et venues vers l’archipel.  En signe d’indignation, les habitants de Key West déclarent l’indépendance de leur île face aux USA en proclamant la déclaration d’indépendance de la Conch Republic.  Leur devise : “One Human Family”. Ici tout le monde à sa place, peu importe sa couleur de peau, son orientation sexuelle ou sa religion. Cette idée de tolérance et d’ouverture d’esprit imprègne encore aujourd’hui l’esprit de Key West. Et si depuis lors les barrages ont été levés, en 2014, à Bahama Village, on se sent toujours un peu citoyen de la Conch Republic.

Repartir sur le continent 

Key West 3 Avant de quitter Key West, détour par les plages du sud de l’île, à l’entrée du Golfe du Mexique.  L’eau est turquoise, le sable est blanc, c’est l’endroit parfait pour poser sa serviette au soleil et… dormir! Recharger ses batteries parce que demain, on quitte les Key’s et on se lance à la conquête de Miami!

 

 

 

 

Catherine Bourguignon, conseiller Voyages (bureau de Jambes)